Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Autour des livres

Ce blog est dédié aux passionnés, aux lecteurs occasionnels mais aussi à ceux qui ne lisent pas encore mais qui sont curieux et veulent en apprendre plus sur le monde des livres. A travers ce blog, je veux faire partager ma passion des livres et donner envie de lire.

Les assassins de la 5eB

Publié le 18 Mai 2016 par Océane Jardin in Thriller

Titre : Les assassins de la 5eB

Auteur : Kanae Minato

Genre : Thriller

Edition : Policier Seuil

Pages : 243 pages

Résumé : Moriguchi Manami, 4 ans, est retrouvée noyée dans la piscine du collège où enseigne sa mère. Un mois plus tard, lors de son disours d'adieu à sa classe de 5eB, Mme Moriguchi accuse deux élèves d'avoir tué sa fille et leur annonce sa vengeance. A cette première intervention succèdent celles de la déléguée de classe, sous forme d'une lettre adressée à l'enseignante ; de la mère d'un des deux meurtriers, au travers de son journal intime ; de l'adolescent lui-même, qui a des visions en flash-back de sa petite enfance traumatisante ; de l'autre coupable, qui se vante sur son site Internet de ses géniales inventions scientifiques ; enfin, un coup de téléphone de Mme Moriguchi à ce dernier. 

 

Je ne pensais pas aimer autant ce livre.

L'histoire se déroule au Japon, dans le collège de S. C'est l'histoire d'une enseignante qui est avant tout une mère désirant venger la mort injuste de sa petite fille, Manami. 

Chaque point de vue est évoqué, nous découvrons avec surprise les pensées et les ambitions de chaque personnage. Le plus étonnant est la manière dont est construit le roman. Chaque partie - il y en a six - représente un personnage, avec son propre regard sur les événements. La plupart des parties sont dépourvues de narration. Ce sont des pensées qui sont décrites, des émotions. Moriguchi, la mère de Manami, s'exprime sous forme de monologues. Son récit est rarement coupé par d'autres dialogues, ce qui fait que nous ne connaissons pas les réactions de celui ou ceux qui l'écoutent. Pour le cas de la mère écrivant dans son journal, nous restons dans notre propre rôle. C'est-à-dire que nous restons les simples lecteurs d'un journal intime, les seules réactions exprimées sont les nôtres. Malgré cela, les personnages rapportent des bribes de dialogues, des actions qui les ont marquées. 

Tout part d'une simple vengeance mais c'est quelque chose de bien plus grand qui émerge. Ce crime n'est pas le fruit du hasard, il découle d'ambitions bien plus importantes, d'adolescents à la recherche de leur identité. C'est diabolique. 

 

Page Facebook du blog https://www.facebook.com/autourdeslivres/?ref=bookmarks#

Je suis aussi sur http://booknode.com/ sous le nom de Ayla96

Commenter cet article